Les conseils d’habitants d’Amiens ou la République du hasard

Les conseils d’habitants ont siégé pour la première fois samedi dernier. Concrétisation d’une idée originale de la Municipalité, ils doivent appuyer les choix du Conseil municipal et s’impliquer dans le processus de décision. Pour constituer ces quatre assemblées (Nord, Sud, Est et Ouest), l’équipe de Gilles Demailly a choisi une méthode bien pratique : le tirage au sort. Ce dernier vise, comme l’a expliqué l’omniprésent Etienne Desjoncquères, à représenter fidèlement la ville.Les conseils d’habitants d’Amiens ou la République du hasard dans Conseil municipal vraiment-dur_actus1

Disons d’abord que la mairie a eu un mal fou à remplir ces conseils, chacun d’entre eux devant compter 26 membres. Au point que jeudi dernier, lors du Conseil municipal, le conseil Ouest n’était pas encore au complet…

Les conseils d’habitants auront-ils une réelle utilité ?

Si la réponse est non, ils en resteront au stade du prétexte. S’il s’avère au contraire que les conseils d’habitants ont le rôle que la mairie leur promet, c’est la vision de la démocratie par la majorité que nous pourrons mettre en question. En effet, il existe déjà une chose bien pratique qui permet à des personnes de représenter d’autres personnes, de s’impliquer, d’influer sur les décisions et de choisir. Cela s’appelle l’élection. En quoi un tirage au sort confère-t-il une légitimité à une infime partie de la population pour influencer les choix de la mairie ? Les réunions de ces conseils ne seront, de plus, pas ouvertes au public, ce qui nous laissera imaginer bien des choses..

Par ailleurs, et même si ces conseillers seront renouvelés tous les deux ans, n’y a-t-il pas là une forme de clientèlisme ? La mairie attribuera un budget annuel de 10.000 € à chacun de ces conseils pour fonctionner. Un petit voyage d’étude à Bordeaux pour étudier le tramway girondin ? Un voyage à Londres ou à Fribourg est d’ailleurs déjà prévu pour le 7 novembre…

Enfin, le tirage au sort en est-il réellement un ? L’opposition y-a-t-elle assisté ? La mairie, qui souhaitait « toucher ces Amiénois que l’on ne voit pas dans les réunions publiques », devra s’étonner qu’une ex-élue communiste, par exemple, se trouve parmi ces Amiénois si discrets. Le hasard fait bien les choses… Moi, je n’ai pas eu cette chance.

0 commentaire à “Les conseils d’habitants d’Amiens ou la République du hasard”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire



RÉFLEXIONS D'UN CITOYEN |
actualites politiques natio... |
sans violence et sans haine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Parti de Gauche. Commission...
| siolgnal
| "كُن...