Nouveaux vélos à Amiens : les bus victimes ?

Je pourrais vous parler du quartier Gare-La Vallée, de ses problèmes de stationnement et de son parking souterrain tout neuf que la Municipalité préfère laisser vide pour des raisons vaguement politiciennes. Le Courrier Picard en a déjà fait suffisamment (voir l’article de lundi).

Je pourrais évoquer l’interview accordée la semaine dernière à l’hebdomadaire l’Express par Hugues Moussy, ancien directeur de cabinet de Gilles Demailly, qui  s’y épanche sur le manque total d’ambition de son ancien patron ; celle au Courrier Picard de Céline Bouziani, ancienne suppléante de Francis Lec et démissionnaire du PS, qui laisse transparaître les divisions internes à l’équipe municipale. Benoît Mercuzot l’a déjà très bien fait (voir son article sur Imagine Amiens).

Non, je préfère mettre en lumière une information davantage confidentielle. Dans un communiqué relayé par le site Internet de la Municipalité, la Ville annonce la livraison de 207 nouvelles bicyclettes à Vélo service, ce qui porte la totalité du parc de l’association à 1357. Enfin! Les Amiénois se sont, au fil des années, habitués à voir ces « vélos verts » traverser la ville. Véritable alternative à la voiture et, j’ose à peine le dire, au bus, le vélo vert, peu onéreux à la location et pratique à entretenir (en cas de problème, il suffit souvent de se rendre au siège de l’association), a notamment recueilli les suffrages de nombreux étudiants.

La popularité du service, impulsée par l’équipe de Gilles de Robien et plus particulièrement par son adjointe Johanna Bougon, a fini par épuiser le stock de vélo. Jusqu’à aujourd’hui, l’inscription sur une liste d’attente – parfois une cooptation – était même nécessaire pour obtenir le fameux engin. Ces 207 vélos représenteront sans doute une bouffée d’oxygène pour l’association, qui n’a plus à faire la preuve de son dynamisme.

Nouveaux vélos à Amiens : les bus victimes ? dans Transport velo_service_pour_de_longues_balades_visuel_listitemComplémentaire de Vélo Service, le Vél’am connaît également un beau succès. Pratique, il permet de se déplacer rapidement, ponctuellement, sans avoir à s’embarrasser d’un vélo au quotidien. La promesse faite par Gilles Demailly d’étendre le réseau au-delà du Centre-ville se fait d’ailleurs toujours attendre…

Si l’on ajoute 1357 cyclistes à l’ensemble des déplacements en Vél’am et aux Amiénois qui, satisfaits du service, ont fini par investir dans un vélo personnel, combien la Municipalité rate-t-elle de tickets AMETIS ?

J’entends d’ici le Maire d’Amiens : « Décidemment, Robien n’a rien fait pour le bus… ».

0 commentaire à “Nouveaux vélos à Amiens : les bus victimes ?”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire



RÉFLEXIONS D'UN CITOYEN |
actualites politiques natio... |
sans violence et sans haine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Parti de Gauche. Commission...
| siolgnal
| "كُن...