• Accueil
  • > Divers
  • > L’opposition amiénoise en friche avant la cantonale partielle Sud-Est


L’opposition amiénoise en friche avant la cantonale partielle Sud-Est

Déjà plus de deux années que l’opposition fourbit ses armes, s’engouffre dans chaque brèche de contestation et se persuade que non, ce n’est pas possible, cela ne durera pas au-delà de 2014. Dix-neuf années de pouvoir ont certes créé des certitudes, ancré des statures et, malheureusement, usé des discours et des personnalités. Pour se renouveler, en novembre 2008, les différentes composantes de l’opposition lançaient avec ambition « Imagine Amiens ». Dans la salle, alors, plusieurs centaines de personnes trépignaient d’impatience devant la montagne de travail à accomplir et l’immensité des critiques à adresser à l’équipe municipale.

Las. Si le travail n’est certainement pas inexistant, l’opposition semble avoir bien du mal à se structurer et, surtout, à parler d’une seule voix. L’éloignement de l’échéance municipale devrait pourtant permettre à la guerre des chefs de laisser la place à la critique – constructive – à l’égard des décisions de l’équipe Demailly… C’est cependant loin d’être le cas.

Le décès brutal de Daniel Leroy a provoqué une campagne électorale imprévue, celle des cantonales dans le Sud-Est, dont le scrutin se déroulera les 6 et 13 juin. Un canton théoriquement plutôt favorable à l’opposition, étonnement gagné par le regretté conseiller municipal socialiste en 2004. Ce devrait être l’occasion, inespérée, d’infliger un premier revers à la majorité municipale à Amiens.  Loin de la bonne volonté affichée de toutes parts, c’est divisée que l’opposition se présentera face aux électeurs.

Le Nouveau Centre n’ayant pas accepté l’accord d’union proposé par l’UMP, l’ancien maire Brigitte Fouré se trouvera face à Guillaume Duflot, ancien conseiller municipal de Gilles de Robien. Alors que la priorité devrait être d’infliger une défaite à la majorité, il semble que le NC soit davantage préoccupé par le maintien de sa domination sur Amiens, ou ce qu’il en reste, au risque de faire élire le candidat socialiste. Pour ne rien arranger, Fréderic Compagnon, conseiller municipal élu sur la liste Robien, sera candidat du Modem et Pascal Fradcourt du Parti Radical…

Parallèlement, voilà que Gilles de Robien refait symboliquement surface dans les médias à l’occasion du colloque sur les centres qu’il organisait le 18 mai.  D’aucun se persuaderont que, décidément, celui-là avait quand même une autre stature… Ils auront sans doute raison, mais l’auto-persuasion ne construit pas les projets d’avenir et ne fait pas gagner les élections. A trop vouloir se référer à un passé révolu, à trop s’agripper aux schémas d’hier, l’opposition risque d’hypothéquer toute chance de peser sur les prochaines échéances municipales, peut-être même avant les législatives de 2012, que l’on a un peu trop facilement érigé en tournant de la reconquête…

Une défaite due aux divisions dans le Sud-Est devra sonner le glas d’une certaine idée de la droite amiénoise.

1 commentaire à “L’opposition amiénoise en friche avant la cantonale partielle Sud-Est”


  1. 0 fabienh 22 mai 2010 à 14:45

    Si je peux me permettre un commentaire, pourquoi la multitude de candidats à gauche est-elle toujours synonyme de pluralité et de diversité, et à droite, de division ?

    A quoi sert-il que l’actuelle majorité présidentielle soit multipolaire, et qu’il y ait deux tours aux élections sinon ?

    Lorsqu’il n’y a un seul tour, comme aux élections européennes, alors l’union de la majorité est la recette du succès, nous l’avons vu en juin 2009.

    Cependant, que retenir des élections régionales de 2010, sinon que la stratégie d’union dès le premier tour a été un échec.

    L’électorat de droite est celui qui s’est le plus abstenu. En son sein, les modérés, les centristes et les écologistes.

    Répondre

Laisser un commentaire



RÉFLEXIONS D'UN CITOYEN |
actualites politiques natio... |
sans violence et sans haine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Parti de Gauche. Commission...
| siolgnal
| "كُن...