Archives pour juin 2010

Marie-Noëlle Lienemann prête au grand saut sur Amiens

Lienemann pense déjà à AmiensLe Courrier Picard a relayé et étayé  il y a quelques semaines un bruit annonçant l’arrivée possible de Marie-Noëlle Lienemann à Amiens (article du 03/06 ici). L’ancienne secrétaire d’Etat de Lionel Jospin, que l’on place à l’extrême gauche du PS, s’est spécialisée dans le parachutage politique: née à Belfort, mais députée de l’Essonne en 1988, adjointe au maire de Massy de 1977 à 1989, maire de Athis-Mons de 1989 à 2001 ou encore conseillère régionale du Nord-Pas-de-Calais de 2004 à 2010… Vous pouvez d’ailleurs admirer sa jolie collection de mandats sur la page Wikipedia qui lui est consacrée. Conseillère municipale d’Hénin-Beaumont (62) jusqu’en avril 2009, elle a quitté la ville suite à la révélation de malversations financières opérées par le maire PS de la commune (qui a fini en prison) et se cherche donc un nouveau point de chute. Madame Lienemann le dit elle-même:  « Je n’ai pas l’intention de rester en retraite de tout mandat » (sic). Ambition légitime au regard de son palmarès…

Marie-Noëlle Lienemann a donc entamé son opération séduction en venant soutenir, avec la réussite que l’on sait, le candidat socialiste à la dernière élection cantonale partielle. Ce fut peut-être une occasion de voir à quoi ressemble Amiens avant de lui déclarer une flamme que l’on soupçonne sans limites.

Deux ans après sa victoire, le PS se cherche donc déjà un nouveau leader pour conserver Amiens. Voilà qui confirme deux soupçons.

Si la « Rue de Solférino » cherche maintenant à envoyer un cador national pour s’occuper de la capitale picarde, c’est qu’elle perçoit la nécessité pour le parti d’y implanter un leader sur la durée afin d’y asseoir sa domination. Si elle ne l’a pas fait avant, c’est que le risque d’une défaite lui a semblé, en 2008, trop important. Vincent Peillon, autre amateur de parachutes longtemps pressenti, a même préféré renoncer et filer dans le Sud pour conserver un mandat crédible plutôt que de se frotter à Gilles de Robien. Victoire surprise donc: si la chance avait été réelle, jamais Gilles Demailly n’aurait été tête de liste… Mais ce n’est pas le pire!

Le pire, c’est que le PS pense à quelqu’un d’autre que le maire actuel pour les municipales amiénoises de 2014. Cela signifie que le PS craint déjà la perte de la ville et ressent le besoin d’y implanter une personnalité nationale crédible. Cela confirme également le faible poids de Gilles Demailly auprès des instances nationales du PS, puisque sa légitimité et sa crédibilité sont les principales victimes d’une ambition que l’ancienne ministre ne prend même pas la peine de démentir. Même si elle ne devient pas maire dès 2014, qui peut en effet penser que Marie-Noëlle Lienemann ne détiendra pas la clé – ou son double -  du pouvoir municipal. Nous n’imaginerons pas ici que le PS national pense au bien d’Amiens: cela n’a jamais été le cas.

Le dernier mot reviendra à notre parachutiste en chef : « Si je viens, ça ne sera pas par hasard… ». Bien entendu: si elle vient, ce sera uniquement parce qu’elle ne peut pas aller ailleurs!

Cantonale Amiens Sud-Est: la victoire de Brigitte Fouré

Brigitte fouréL’ancien maire d’Amiens et ancienne députée européenne a remporté ce soir son duel face au socialiste Romain Joron et reconquiert le canton Sud-Est. Au-delà de la satisfaction de voir le travail de terrain récompensé, tous ceux qui partagent les opinions de ce blog se réjouiront de ce premier pas entamé vers la reconquête de notre ville. Certes, l’abstention s’est maintenue à un niveau élevé. Cependant, il s’est avéré que la capacité de mobilisation de l’électorat était supérieure parmi les opposants à la Municipalité et au Département. Malgré les divisions initiales, l’opposition municipale l’a emporté. Réjouissons-nous donc pour Brigitte Fouré, qui mérite cette victoire. Réjouissons-nous pour Amiens.

Inscrits: 14790

Votants: 3559 (24,06%)

Exprimés: 3473

Brigitte Fouré (NC): 1823 (52,49%)

Romain Joron (PS): 1650(47,51%)

Les bus arrêtent de rouler, la Municipalité continue de ne rien faire

Les bus amiénois sont en pleine crise, avec un conflit qui ne cesse de s’envenimer depuis 15 jours! Les salariés d’Ametis ne roulent plus, laissant les usagers marcher sous la pluie et pester contre cette situation désastreuse. Certains extrémistes sont mêmes allés jusqu’à dégrader leur outil de travail, en dégonflant par exemple les pneus des bus métropolitains pour les empêcher de sortir du dépôt. Direction et syndicats s’accusent mutuellement, s’injurient. Finalement, ce sont les Amiénois qui trinquent depuis deux semaines, sans que la situation ne semble devoir s’améliorer.

Nous devrions attendre de la Municipalité qu’elle s’engage pleinement pour parvenir à résolution de ce conflit, en jouant un rôle actif de médiateur, en faisant des propositions permettant aux deux parties de sortir du conflit par le haut. C’est cette mairie qui ne cesse de clamer son amour pour les transports en commun. C’est cette mairie qui a eu pour première décision significative, après un an de mandat, d’acheter 43 bus. C’est cette mairie qui a eu pour second choix, après deux ans de mandat, de faire revenir le bus en centre-ville. L’équipe municipale consacre très régulièrement des pages entières au transport en commun dans ses publications. Nous devrions donc en attendre un engagement total. Communiqué de la Municipalité : « Depuis le début du conflit qui oppose certains salariés à leur direction au sein de la CFT, délégataire pour Amiens Métropole de son réseau de bus Ametis, la Métropole n’est pas intervenue dans le cadre des négociations et n’entend pas déroger à cette position » (site de la mairie, 04/06). Tout juste concède-t-on une « désapprobation [concernant les] désordres disproportionnés [que les usagers] subissent« .

Les bus arrêtent de rouler, la Municipalité continue de ne rien faire dans Divers clairvoyancemunicipaleamiensUne nouvelle fois, la stratégie de l’équipe Demailly consiste à laisser pourrir la situation. S’engager dans la résolution du conflit présenterait en effet le risque d’être critiqué. Et la critique, la Municipalité déteste ça. Qu’il n’y ait rien à redire de sa politique est beaucoup plus confortable, sauf pour les usagers des transports amiénois. Bref, ne rien faire pour ne pas risquer de mal faire… Thierry Bonté et Gilles Demailly préfèrent se concentrer sur un seul sujet : avec une telle actualité, comment rendre présentables les statistiques de fréquentation des bus, régulièrement portées aux nues depuis janvier par la Municipalité. Pire : les Amiénois pourraient se rendre compte que les trams, vantés cette semaine en une du JDA, pourraient eux aussi être un jour paralysés par leurs conducteurs.

Enfin et sur un tout autre sujet, je suis heureux de fêter avec vous le premier anniversaire de ce blog. Vous êtes de plus en plus nombreux à me lire chaque semaine et je vous en remercie infiniment. Merci aussi à ceux qui me donnent des « infos », pas toujours relayées ici, mais qui me permettent de sentir l’atmosphère de ma ville et de travailler en amont quelques posts. Un an déjà! Mais le plus important : encore quatre ans!

Et allez les Bleus!

Cantonale d’Amiens Sud Est : les résultats

A l’issue d’un premier tour marqué par un taux d’abstention hors norme, Brigitte Fouré et Romain Joron se sont qualifiés pour la finale de dimanche prochain. On ne peut souhaiter, bien entendu, qu’une belle victoire à l’ancien maire de la ville, appréciée bien au-delà de son camp politique, face à un adversaire dépourvu de toute notoriété. Pour cela, il importe que ceux d’entre nous qui sont concernés par ce scrutin aillent glisser dans l’urne un bulletin à son nom le 13 juin…

Inscrits 14 790
Votants 3 118
Suffrages exprimés 3 081
% votants/inscrits 21.08 %
% exprimés/inscrits 20.83 %
Candidats Voix  %/exprimés
BEUVAIN Laurent 238 7.72
VASSEUR Jean-François 231 7.50
FOURE Brigitte 915 29.70
DUHAMEL Didier 110 3.57
FRADCOURT Pascal 168 5.45
COMPAGNON Frédéric 127 4.12
LE SCOUËZEC Patrick 150 4.87
JORON Romain 867 28.14
DUFLOT Guillaume 275 8.93


RÉFLEXIONS D'UN CITOYEN |
actualites politiques natio... |
sans violence et sans haine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Parti de Gauche. Commission...
| siolgnal
| "كُن...