• Accueil
  • > Divers
  • > Les bus arrêtent de rouler, la Municipalité continue de ne rien faire


Les bus arrêtent de rouler, la Municipalité continue de ne rien faire

Les bus amiénois sont en pleine crise, avec un conflit qui ne cesse de s’envenimer depuis 15 jours! Les salariés d’Ametis ne roulent plus, laissant les usagers marcher sous la pluie et pester contre cette situation désastreuse. Certains extrémistes sont mêmes allés jusqu’à dégrader leur outil de travail, en dégonflant par exemple les pneus des bus métropolitains pour les empêcher de sortir du dépôt. Direction et syndicats s’accusent mutuellement, s’injurient. Finalement, ce sont les Amiénois qui trinquent depuis deux semaines, sans que la situation ne semble devoir s’améliorer.

Nous devrions attendre de la Municipalité qu’elle s’engage pleinement pour parvenir à résolution de ce conflit, en jouant un rôle actif de médiateur, en faisant des propositions permettant aux deux parties de sortir du conflit par le haut. C’est cette mairie qui ne cesse de clamer son amour pour les transports en commun. C’est cette mairie qui a eu pour première décision significative, après un an de mandat, d’acheter 43 bus. C’est cette mairie qui a eu pour second choix, après deux ans de mandat, de faire revenir le bus en centre-ville. L’équipe municipale consacre très régulièrement des pages entières au transport en commun dans ses publications. Nous devrions donc en attendre un engagement total. Communiqué de la Municipalité : « Depuis le début du conflit qui oppose certains salariés à leur direction au sein de la CFT, délégataire pour Amiens Métropole de son réseau de bus Ametis, la Métropole n’est pas intervenue dans le cadre des négociations et n’entend pas déroger à cette position » (site de la mairie, 04/06). Tout juste concède-t-on une « désapprobation [concernant les] désordres disproportionnés [que les usagers] subissent« .

Les bus arrêtent de rouler, la Municipalité continue de ne rien faire dans Divers clairvoyancemunicipaleamiensUne nouvelle fois, la stratégie de l’équipe Demailly consiste à laisser pourrir la situation. S’engager dans la résolution du conflit présenterait en effet le risque d’être critiqué. Et la critique, la Municipalité déteste ça. Qu’il n’y ait rien à redire de sa politique est beaucoup plus confortable, sauf pour les usagers des transports amiénois. Bref, ne rien faire pour ne pas risquer de mal faire… Thierry Bonté et Gilles Demailly préfèrent se concentrer sur un seul sujet : avec une telle actualité, comment rendre présentables les statistiques de fréquentation des bus, régulièrement portées aux nues depuis janvier par la Municipalité. Pire : les Amiénois pourraient se rendre compte que les trams, vantés cette semaine en une du JDA, pourraient eux aussi être un jour paralysés par leurs conducteurs.

Enfin et sur un tout autre sujet, je suis heureux de fêter avec vous le premier anniversaire de ce blog. Vous êtes de plus en plus nombreux à me lire chaque semaine et je vous en remercie infiniment. Merci aussi à ceux qui me donnent des « infos », pas toujours relayées ici, mais qui me permettent de sentir l’atmosphère de ma ville et de travailler en amont quelques posts. Un an déjà! Mais le plus important : encore quatre ans!

Et allez les Bleus!

0 commentaire à “Les bus arrêtent de rouler, la Municipalité continue de ne rien faire”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire



RÉFLEXIONS D'UN CITOYEN |
actualites politiques natio... |
sans violence et sans haine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Parti de Gauche. Commission...
| siolgnal
| "كُن...