Cantonales 2011 à Amiens : statu quo et petites infos

Après cette rude bataille des cantonales, l’heure est au bilan. De chaque côté de l’échiquier politique, de réels motifs de satisfaction masquent un peu de déception. D’une manière générale, le statu quo a largement prévalu dans notre ville : trois des quatre élus sortants ont été reconduits, le quatrième ne se représentant pas.

La plus grosse surprise est venue de l’Est, canton profondément ancré à gauche, qui a infligé une véritable claque à son député, Maxime Gremetz. Son esclandre récent lui a-t-il porté préjudice? Sans doute, au regard de l’ampleur de sa défaite. Je m’interrogeais, avant ce scrutin, sur une éventuelle lassitude des électeurs de Maxime. Nous avons désormais une réponse. Seul contre tous, Mimine n’est plus invincible et entame probablement son crépuscule politique. A un an des législatives, une carte est à jouer dans sa circonscription…

Le Sud-Est est resté fidèle à Brigitte Fouré, non sans difficultés… Je vous disais vendredi dernier que chaque voix compterait! Pour vingt petites voix, l’ancien maire conserve son siège et renforce son aura. Elle acquiert définitivement une légitimité populaire auprès des Amiénois : à droite, personne d’autre qu’elle n’aurait sans doute pu gagner dans ce canton.

Hubert de Jenlis s’est finalement largement imposé au Sud, succédant ainsi à Hubert Henno et conservant le canton pour l’opposition départementale. Marion Lepresle, deuxième adjointe à Gilles Demailly, n’est en réalité jamais parvenue à instiller un quelconque suspens dans cette élection. En évitant à tout prix de parler de politique municipale, elle aura également démontré à quel point la municipalité est fébrile et craint les électeurs…

Au Sud-Ouest, enfin, le sortant Vert Jean-Pierre Têtu a remporté son duel face à Marc Thuilot sans véritable discussion. Sans véritable adhésion non plus, d’ailleurs…

L’abstention, extrêmement forte, aura marqué le scrutin. On remarquera enfin que la participation a été légèrement plus importante dans les deux cantons de droite que dans les deux autres. Je vous laisse interpréter cette dernière constatation…

Changer Amiens souffle un peu après cette campagne et s’envole loin des joutes politiques amiénoises. Je vous retrouve donc à la fin du mois, à bientôt!

1 commentaire à “Cantonales 2011 à Amiens : statu quo et petites infos”


  1. 0 serrurier toulouse 22 avr 2011 à 12:21

    J’apprécie de vous lire régulièrement.
    Vos opinions et informations sont tout le temps délicieux. Encore un bon article.
    Merci Enormement pour les informations et liens. Je partage totalement votre point de vue.
    Un enorme merci donc
    Continuez à publier sur votre blog.

    Répondre

Laisser un commentaire



RÉFLEXIONS D'UN CITOYEN |
actualites politiques natio... |
sans violence et sans haine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Parti de Gauche. Commission...
| siolgnal
| "كُن...