• Accueil
  • > Amiens Forum
  • > La municipalité l’admet: après 3 ans de mandat, le réseau de bus reste « médiocre » à Amiens


La municipalité l’admet: après 3 ans de mandat, le réseau de bus reste « médiocre » à Amiens

La municipalité l'admet: après 3 ans de mandat, le réseau de bus reste La majorité municipale ne cesse d’insister sur son credo : la municipalité précédente a laissé dépérir le réseau de transport en commun. La tribune socialiste parue dans le dernier Amiensforum revient d’ailleurs sur cette rengaine : « Les obstacles sont nombreux. Un territoire étendu, une culture de la voiture très ancrée, une voirie peu adaptée et une offre médiocre due au « laisser aller » de l’ancienne municipalité« . Le groupe Socrate pointe vigoureusement le doigt vers l’actuelle opposition, coupable de n’avoir pas relevé le seul défi que cette municipalité semble s’être fixée : proposer un réseau de transport efficace aux Amiénois, pourtant friands de transport automobile.

Le hic, et c’est désormais le principal obstacle de la communication municipale, c’est que les élections se sont déroulées en 2008 ; c’est que le développement et l’optimisation de ce réseau étaient alors annoncés dans le programme de l’actuelle majorité ; c’est que l’année 2010 a été fièrement proclamée année des transports. Une agitation parfaitement stérile puisque, du propre aveu du groupe socialiste, majoritaire au sein du Conseil municipal, le réseau de transport amiénois reste dans un état « médiocre »!

Reconnaissons l’honnêteté des élus municipaux, qui admettent leur échec… Nous leur reconnaîtrons également une certaine mauvaise foi, lorsqu’ils attribuent cet état au « laisser aller » de l’ancienne municipalité, laquelle n’est plus en charge depuis plus de trois ans… Combien faudra-t-il de temps à la majorité pour assumer ses décisions et – les opportunités sont plus nombreuses – ses absences de décisions ? A ce rythme, Gilles Demailly et son équipe risquent de faire campagne non sur leur bilan, mais sur l’éternelle dénonciation de la période 1989-2008.

Revenons toutefois aux déplacements, et plus précisément aux transports en commun qui constituent, à Amiens, en enjeu fondamental. A l’origine de toutes les tensions, que ce soit en interne (avec les Verts) ou en externe (avec les commerçants, par exemple), la politique municipale en la matière relève bien plus de la méthode Coué que d’un investissement réel. Le choix désastreux de la CFT comme nouveau prestataire de service, l’achat de bus neufs en catastrophe (maladroitement déguisés en argument politique) pour faire face au départ des véhicules de Véolia, les grèves à répétition ou les protestations des usagers montrent que la situation depuis 2008 ne s’améliore guère, voire régresse plus probablement.

Se croyant encore dans l’opposition, les élus majoritaires regrettent bien volontiers la médiocrité du réseau amiénois. Oubliant qu’ils le laissent en l’état depuis leur arrivée aux affaires…

0 commentaire à “La municipalité l’admet: après 3 ans de mandat, le réseau de bus reste « médiocre » à Amiens”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire



RÉFLEXIONS D'UN CITOYEN |
actualites politiques natio... |
sans violence et sans haine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Parti de Gauche. Commission...
| siolgnal
| "كُن...