Archives pour la catégorie Amiens Forum



Quelle place pour l’expression des conseillers municipaux d’opposition à Amiens ?

J’ai récemment évoqué le durcissement politique de la majorité transparaissant dans les pages d’Amiens Forum. Ces derniers mois, nous y avons vu fleurir de véritables argumentaires militants opposés au Gouvernement et des attaques de plus en plus directes à l’endroit de l’ancienne équipe Robien et de l’actuelle opposition. Cette attitude m’a amené à m’interroger sur la place qui devrait être normalement dévolue à l’opposition municipale dans un tel contexte et à celle qui est effectivement accaparée par la majorité.

La majorité parlant politique nationale et vantant sa propre action tout au long d’Amiens Forum et du JDA, elle dispose par ailleurs de tribunes politiques, au même titre que les deux groupes d’opposition. Pourtant, dans un jugement rendu le 4 novembre 2008, le tribunal administratif de Montpellier précisait que « l’espace d’expression consacré à l’expression des conseillers municipaux doit être réservé uniquement à ceux qui n’appartiennent pas à la majorité« . Ce qui peut paraître tout à fait logique.

Quid du site Internet, sur lequel l’équipe Demailly ne se gêne pas pour réprouver la politique passée de Gilles de Robien ou celle présente du Gouvernement (voir par exemple ici) ? La réponse du Ministère de l’Intérieur à une question écrite d’une députée de la Moselle nous donne la réponse : « si le site Internet de la ville offre une diffusion régulière d’informations sur les réalisations et la gestion du conseil municipal, en vertu du droit que leur reconnaît la loi, les conseillers minoritaires doivent y avoir une tribune politique » (voir ici pour la question et la réponse). De ce côté, de grands progrès sont donc à faire à Amiens.

Enfin,  le groupe d’opposition MPA au Conseil municipal est-il réellement structuré? En effet, la loi lui permet de rémunérer, si cela n’est pas encore fait, un collaborateur à hauteur de 30% du total des indemnités de fonction versées aux élus du groupe (article 14 de la loi du 27 février 2002). Ceci s’applique pour les communes de plus de 100.000 habitants.

Certains diront évidemment que tout cela ne s’est jamais appliqué lorsque Gilles de Robien occupait le siège de maire, mais il faut un début à tout. Gilles Demailly ne cessant de clamer son attachement à la démocratie locale et son souci d’une exemplarité de l’exercice du pouvoir, voici une bonne occasion de faire avancer les choses.

L’opposition serait, selon le communiste Laurent Beuvain dans le dernier Amiens Forum, « inutile, stérile et en déphasage avec la réalité« . Au-delà de cette conception toute communiste de la démocratie (les communistes nous ont par le passé déjà démontré qu’il n’est pas utile d’avoir une opposition), voilà une bonne occasion de lui donner les moyens de faire mieux…

À Amiens, il n’y a plus d’idées : est-ce la faute du Gouvernement ?

« Un  budget de résistance » titre Amiens Forum dans un article détaillant toutes les attaques auxquelles la malheureuse mairie d’Amiens doit faire face de la part de l’Etat. C’est bien connu, l’Etat se désengage… Expression maintes fois ressassée, qui se fait écho à elle-même pour être mieux érigée en vérité absolue. À croire que remettre en cause cette affirmation, voire la nuancer, relève de l’hérésie et mérite l’insulte. Rassurons-nous, la rédaction d’Amiens Forum ne s’engage pas dans cette voie périlleuse…

Face à la tyrannie étatique, une équipe se lève. Gilles Demailly et Jacques Lessard, nos Astérix et Panoramix à nous, ont mijoté une potion magique qui sauvera tous les Amiénois du péril gouvernemental. Le maire se fait même menaçant : « Je souhaite que le Gouvernement change de politique. Ou alors qu’il change… Nous ne cédons pas à la pression. » À quand la déclarationÀ Amiens, il n'y a plus d'idées : est-ce la faute du Gouvernement ? dans Amiens Forum interrogation d’indépendance ?

Quels sont donc ces mauvais coups portés par l’Etat?

La suppression de la taxe professionnelle, principalement et évidemment. Rappelons que cette suppression a été actée sur recommandation des travaux des députés Marc Laffineur (UMP, Maine-et-Loire) et Jean-Pierre Balligand (PS, Aisne). « Rien n’est tranché concernant le produit fiscal de substitution » déclare Jacques Lessard. Bien au contraire, une nouvelle imposition des entreprises portant le nom de cotisation économique territoriale (CET), excluant les investissements productifs de l’assiette, verra le jour. Un régime transitoire a été adopté pour 2010. Dès 2011, cependant, les nouveaux impôts locaux seront effectivement perçus par les collectivités territoriales. L’objectif de la réforme n’est pas de grever les ressources des collectivités, mais de cesser de pénaliser fiscalement les investissements des entreprises, pourvoyeurs d’emplois. Dommage que l’information ne soit pas parvenue à Amiens, où l’on est sans doute trop occupé à ériger des remparts…

Sous un autre titre – « Quand l’Etat se désengage » –  Amiens Forum lance les chiffres : « la contribution de l’Etat aux recettes de la ville devrait diminuer de 628.000 € par rapport à l’exercice précédent » mais admet que la dotation globale est en hausse de 0,6% avec une inflation de 1,2% et des frais financiers très bas, « ce qui allège l’annuité de la dette« . Question toute simple : quelle est, sur cet ensemble, la différence comparativement à l’année précédente ? Peu importe, l’objectif est sans doute de retenir le titre et les citations de Gilles Demailly…

Amiens Forum, fataliste, livre son analyse : « les collectivités, elles, ont alors deux solutions : soit baisser la qualité de service, soit augmenter les impôts« . Dans un prochain numéro, le mensuel expliquera certainement que c’est de la faute du Gouvernement si la Municipalité fait les deux…

Enfin, il est intéressant de noter que la majorité municipale accroît progressivement ses attaques contre le Gouvernement. Une grande partie d’Amiens Forum relatant largement ses positions, est-il encore légitime qu’elle y dispose d’une tribune politique, au même titre que les groupes d’opposition ? La question peut paraître étonnante, mais nous en reparlerons bientôt…

 

 

Amiens Forum nous distrait…

Ce mois-ci, Amiens Forum consacre sa « Une » à l’école, se concentrant essentiellement sur la petite enfance. Afin d’éclairer les lecteurs sur les enjeux de la scolarisation précoce en maternelle, le mensuel est allé interviewer Philippe Meirieu, professeur en sciences de l’éducation à l’Université Lumière Lyon 2. Présenté comme l’inspirateur de nombreuses réformes pédagogiques, il est également, selon Amiens Forum, « taxé par ses détracteurs d’idéologue pédagogique pour ses théories éducatives basées sur l’élève apprenant plutôt que sur les savoirs fondamentaux ». Bigre ! Surtout, il défend la scolarisation dès deux ans. Passons sur ce débat, sur lequel tant d’études contradictoires se sont portées, pour nous consacrer aux propos du spécialiste de la faculté lyonnaise, en réponse notamment aux deux dernières interrogations.

Poursuivre la lecture ‘Amiens Forum nous distrait…’

Amiens Forum: la voix de son maître?

La nouvelle version d’Amiens Forum, qui en est à son quatrième numéro, marque à n’en pas douter un progrès dans la communication municipale. La forme, le contenu, la périodicité rendent beaucoup plus attrayante une publication jusqu’alors délaissée par les Amiénois.

Toutefois, ce nouveau format présente la particularité de se rapprocher de publications journalistiques classiques. Est-ce donc le rôle d’une municipalité d’éditer ce genre de document? En le lisant attentivement, on constate que quelques arguments, savamment dissiminés, vont a contrario des positions de la mairie, laissant transparaître un semblant d’indépendance.

Poursuivre la lecture ‘Amiens Forum: la voix de son maître?’

123


RÉFLEXIONS D'UN CITOYEN |
actualites politiques natio... |
sans violence et sans haine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Parti de Gauche. Commission...
| siolgnal
| "كُن...