Archives pour la catégorie Cantonales 2011

Cantonales 2011 à Amiens : statu quo et petites infos

Après cette rude bataille des cantonales, l’heure est au bilan. De chaque côté de l’échiquier politique, de réels motifs de satisfaction masquent un peu de déception. D’une manière générale, le statu quo a largement prévalu dans notre ville : trois des quatre élus sortants ont été reconduits, le quatrième ne se représentant pas.

La plus grosse surprise est venue de l’Est, canton profondément ancré à gauche, qui a infligé une véritable claque à son député, Maxime Gremetz. Son esclandre récent lui a-t-il porté préjudice? Sans doute, au regard de l’ampleur de sa défaite. Je m’interrogeais, avant ce scrutin, sur une éventuelle lassitude des électeurs de Maxime. Nous avons désormais une réponse. Seul contre tous, Mimine n’est plus invincible et entame probablement son crépuscule politique. A un an des législatives, une carte est à jouer dans sa circonscription…

Le Sud-Est est resté fidèle à Brigitte Fouré, non sans difficultés… Je vous disais vendredi dernier que chaque voix compterait! Pour vingt petites voix, l’ancien maire conserve son siège et renforce son aura. Elle acquiert définitivement une légitimité populaire auprès des Amiénois : à droite, personne d’autre qu’elle n’aurait sans doute pu gagner dans ce canton.

Hubert de Jenlis s’est finalement largement imposé au Sud, succédant ainsi à Hubert Henno et conservant le canton pour l’opposition départementale. Marion Lepresle, deuxième adjointe à Gilles Demailly, n’est en réalité jamais parvenue à instiller un quelconque suspens dans cette élection. En évitant à tout prix de parler de politique municipale, elle aura également démontré à quel point la municipalité est fébrile et craint les électeurs…

Au Sud-Ouest, enfin, le sortant Vert Jean-Pierre Têtu a remporté son duel face à Marc Thuilot sans véritable discussion. Sans véritable adhésion non plus, d’ailleurs…

L’abstention, extrêmement forte, aura marqué le scrutin. On remarquera enfin que la participation a été légèrement plus importante dans les deux cantons de droite que dans les deux autres. Je vous laisse interpréter cette dernière constatation…

Changer Amiens souffle un peu après cette campagne et s’envole loin des joutes politiques amiénoises. Je vous retrouve donc à la fin du mois, à bientôt!

Amiens : les résultats du second tour des cantonales

Retrouvez  tous les résultats du second tour des cantonales à Amiens en cliquant ci-dessous.

Poursuivre la lecture ‘Amiens : les résultats du second tour des cantonales’

Cantonales à Amiens : faisons vivre notre démocratie en votant ce dimanche

Des peuples se lèvent au Sud pour conquérir leur liberté et le droit de choisir leurs gouvernants. Ces mêmes peuples nous font oublier que nous avons rendez-vous, dès ce dimanche, avec cette chère et vieille démocratie, dont nous nous sommes tant accommodé des bienfaits que nous la délaissons parfois, certains qu’elle est acquise.

Oui, ce ne sont « que » des élections cantonales. Oui, ces jours-ci, il fait un temps à aller voir la mer. Oui, les médias nationaux préfèrent s’intéresser à une actualité internationale brûlante et à des vaines et stériles polémiques politiciennes qu’au débat politique de fond. Pour autant, il ne faut pas nous habituer à une abstention toujours plus massive, à un désintérêt croissant pour le bien commun, à un rejet injuste du politique. Disons-le : le politique ne peut pas tout faire, comme tant le souhaitent, voire l’exigent pour prix de leur participation au vote républicain. Le politique peut nous permettre de mieux faire ensemble, d’agir avec plus d’efficacité dans notre propre intérêt, mais aussi et surtout dans celui des autres. Pour cela, nous avons besoin de chacun d’entre nous. N’oublions pas que nous vivons une période exceptionnelle dans notre longue et riche histoire: depuis 1944 et l’instauration du suffrage universel réel, aucune voix ne compte plus qu’une autre.

Si nous envisageons les choses différemment selon nos valeurs, du moins avons-nous le droit de les envisager librement. C’est une conquête que trop d’entre nous ont désormais renoncé à défendre. La politique ne doit pas devenir l’affaire de quelques-uns qui savent. Elle ne doit pas se résumer à un centre d’intérêt que certains ne partagent pas.  Un droit de vote qui ne s’exerce pas est un non-sens, une entaille faite dans l’écorce pourtant rude de notre philosophie commune.

Ce blog a pour vocation de participer aux débats sur l’actualité de notre ville, de défendre une vision sur ce que doit être son avenir. Dimanche, il soutiendra Marc Thuilot au Sud-Ouest, Brigitte Fouré au Sud-Est et Hubert de Jenlis au Sud car ce sont eux qui incarnent le mieux cette vision. « Chaque voix compte« , vous dit-on si souvent, mais c’est tellement vrai…

Cantonales Amiens Sud : une gauche municipale désorientée

A quelques jours du second tour des élections cantonales, on additionne et ré-additionne pour espérer ou se rassurer. Dans les quatre cantons amiénois, le ton se fait plus rude de part et d’autre de l’échiquier politique.

Cantonales Amiens Sud : une gauche municipale désorientée dans Cantonales 2011 image1Quelques-uns ont choisi l’attaque. C’est le cas de Marion Lepresle, arrivée en deuxième position dans le canton Sud, derrière Hubert de Jenlis. L’adjointe au maire d’Amiens, pour laquelle les chances de victoires sont minces, s’est fendue d’un billet fort peu diplomatique sur son blog (voir ici).

Intitulé « Front républicain contre l’UMP », le post de la candidate écologiste appelle à la mobilisation en des termes particulièrement clivants.  Le titre même, qui s’appuie sur l’actualité politique nationale, est plus que maladroit. L’UMP ne serait donc pas un parti républicain, au contraire des forces de gauche? L’élection d’un conseiller général UMP serait donc, selon sa formulation, une victoire des forces anti-républicaines ? Marion Lepresle semble faire partie de cette gauche qui considère que toute droite est forcément un peu fasciste.

Le contenu du billet, s’il est moins caricatural, vire toutefois au burlesque. « Rassemblons-nous pour gagner face au candidat de l’UMP et du Nouveau Centre, qui mène campagne sur le thème des municipales pour mieux masquer son soutien inconditionnel à la politique désastreuse de Nicolas Sarkozy« , s’exclame courageusement la candidate. Mais les dossiers municipaux n’importent-ils pas davantage dans une élection cantonale que les problématiques nationales, exploitées à l’envi par l’élu verte ? En filigrane, on comprend que Marion Lepresle ne veut pas parler des politiques municipales, alors qu’elle est elle-même adjointe au maire! Craint-elle quelque chose? Etonnant, puisque Amiensforum nous explique chaque mois que tout va mieux depuis 2008, ce devrait donc être un motif de fierté…

Vous l’aurez compris, Marion Lepresle ne veut tout simplement pas parler des politiques municipales, qui ont toute leur place dans une élection cantonale, car elle sait que leur perception par les Amiénois est désastreuse…

Inversons donc l’appel de Marion Lepresle : Rassemblons-nous pour gagner face à l’adjointe au maire d’Amiens, candidate du PS et des Verts, qui mène campagne sur des thèmes nationaux pour mieux masquer son soutien inconditionnel à la politique désastreuse de Gilles Demailly! N’est-ce pas plus cohérent?photo2 dans Cantonales 2011

Face à l’échec de la municipalité amiénoise et pour préparer l’avenir à Amiens et dans la Somme, la victoire de Hubert de Jenlis se doit d’être éclatante. Rien n’est acquis, votez !

 

 

Amiens : les résultats du premier tour des cantonales

Retrouvez en cliquant ci-dessous tous les résultats du premier tour des cantonales à Amiens.

Poursuivre la lecture ‘Amiens : les résultats du premier tour des cantonales’

12


RÉFLEXIONS D'UN CITOYEN |
actualites politiques natio... |
sans violence et sans haine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Parti de Gauche. Commission...
| siolgnal
| "كُن...