Page d'archive 20

La mairie d’Amiens tranche : le bus repassera par là

La mairie d’Amiens tranche : le bus repassera par là dans TransportL’enthousiasme est à son comble dans les bureaux de l’Hôtel de Ville. Les Amiénois, fébriles, font leurs réserves de tickets pour ne pas être les victimes de l’afflux programmé. Les anciens – ceux qui ont connu l’avant 2008 – tremblent d’émotion au souvenir de ce bon vieux temps qui semble surgir à nouveau.

Oui, le bus revient dans le centre-ville ! Sous le coup de l’émotion, je parviens à peine à écrire ces lignes…

Cette information, ce scoop, c’est le JDA (on l’a retrouvé), relayé par le site Internet de la Mairie, qui nous l’apprend. Avant qu’une campagne d’affichage sans précédent – l’événement le mérite – n’en informe les Amiénois floués depuis tant d’années.

Ces Amiénois floués, la Municipalité leur donne généreusement la parole :  « Janvier 2008, les bus d’Ametis quittent le centre-ville. « Vraiment n’importe quoi », s’offusquait, à l’image de tant d’autres, un usager en réunion publique en mai dernier » (JDA, 9 septembre). Comme à son habitude, la Majorité ne manque pas de faire référence au passé, pour mieux disqualifier le travail de la précédente équipe et valoriser sa propre action.

Le bus revient mais… en janvier 2010. Il aura donc fallu 22 mois à l’équipe de Gilles Demailly pour revenir sur une mesure qu’elle présente comme insensée, voire ridicule.

Poursuivre la lecture ‘La mairie d’Amiens tranche : le bus repassera par là’

Gilles Demailly ne démissionne pas : une info?

Gilles Demailly ne démissionne pas : une info? dans La majorite 233f1ffd0c925e6f8d40f5db7d8828ca« Gilles Demailly ne démissionnera pas. » Voici le titre d’une dépêche diffusée par France Bleu Picardie. Il a, lors de sa « rentrée politique », « coupé court à la rumeur qui annonçait sa démission« , selon le média régional. Cette rumeur, qui courait les rues amiénoises depuis plusieurs mois, nous prédisait un retrait au profit de Francis Lec ou d’une autre personnalité de la majorité. Le maire, disait-on, en avait assez d’une vie politique à laquelle il ne s’était pas préparé et au contact de laquelle la lassitude aurait vite pris le dessus. Intox.

Poursuivre la lecture ‘Gilles Demailly ne démissionne pas : une info?’

Petites préoccupations d’un Amiénois

Vendredi, 20h50. La nuit commence à tomber. Malgré cela, l’éclairage public n’est pas encore actionné. Certaines rues en deviennent lugubres. A croire que les services, à commencer par ceux qui y donnent des ordres, ont oublié que les jours racourcissaient en août. Peut-être sont-ils encore en vacances…

Dimanche, 17 heures. Je traverse le petit canal qui ouvre sur St Leu et la ville basse, sur la nouvelle passerelle donnant sur la rue du Hocquet. Encore une fois, je déplore l’état de ce canal, qui donne aux touristes qui nous font l’honneur de visiter notre ville un bien triste spectacle. Pensons qu’il y quelques décennies, des barques s’y croisaient! Rien n’est fait pour ôter les déchets, algues et mousses qui pullulent et inspirent le dégoût aux touristes et Amiénois qui se promènent dans le secteur. Cet été, le spectacle est encore pire qu’à l’accoutumée. Voir les photos ci-dessous.

p300809185502.jpgp300809185501.jpgp3008091855.jpg

 

 

 

La Renommée

TGV à Amiens : tout s’est joué en 1988 (sic)

Les retours de vacances sont toujours un peu excitants : que va-t-on découvrir une fois rentré à la maison ? Qu’a-t-on raté durant son absence ? Il y a toujours des petites surprises…

En reconnectant mon ordinateur dimanche soir, je suis allé faire un tour sur le site Internet de la Municipalité. Tout en haut, le logo TGV et ce titre : « Pour la réalisation de la LGV Paris-Amiens-Londres à l’horizon 2020 ». Impression de déjà vu, la date seule ayant changé. Passons.

TGV à Amiens : tout s’est joué en 1988 (sic) dans TransportLes premières phrases retiennent davantage mon attention : « Gilles Demailly rappelle que l’intérêt de ce projet a été reconnu dès 1988 lors du Comité interministériel d’Aménagement et de Développement du Territoire, avant d’être confirmé en 2003 ». 1988 ? Mais alors, sous René Lamps ! Voilà une manière étrange d’attribuer le mérite d’un projet qui ne verra pas le jour avant vingt ans au maire communiste d’il y a vingt ans !

D’autant plus étrange – ou comique – qu’en 1988, le Gouvernement était à gauche et s’apprêtait à acter une LGV reliant Paris à Lille sans passer par Amiens.

Poursuivre la lecture ‘TGV à Amiens : tout s’est joué en 1988 (sic)’

Amiens Forum: la voix de son maître?

La nouvelle version d’Amiens Forum, qui en est à son quatrième numéro, marque à n’en pas douter un progrès dans la communication municipale. La forme, le contenu, la périodicité rendent beaucoup plus attrayante une publication jusqu’alors délaissée par les Amiénois.

Toutefois, ce nouveau format présente la particularité de se rapprocher de publications journalistiques classiques. Est-ce donc le rôle d’une municipalité d’éditer ce genre de document? En le lisant attentivement, on constate que quelques arguments, savamment dissiminés, vont a contrario des positions de la mairie, laissant transparaître un semblant d’indépendance.

Poursuivre la lecture ‘Amiens Forum: la voix de son maître?’

1...1718192021


RÉFLEXIONS D'UN CITOYEN |
actualites politiques natio... |
sans violence et sans haine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Parti de Gauche. Commission...
| siolgnal
| "كُن...